Dans le cadre du Projet d’Amélioration de la Qualité de l’Education, le Vice-ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, Didier Budimbu, a lancé le 18 mars dernier, la campagne de distribution des manuels de lecture écrite en langues nationales. Cependant, la secrétaire générale du Syndicat des Enseignants du Congo (Syeco), Cécile Tshiyombo, déplore la vente des manuels scolaires qui devraient normalement être distribués dans des écoles sur toute l’étendue du pays.


Malheureusement, ces manuels se retrouvent au Grand-Marché alors que leurs valeurs sont gratuites étant un don de l’UNICEF. Confrontée à cette fraude, elle affirme avoir saisi 10 cartons des livres scolaires et 10 cartons des cahiers. Une fois récupérés, Cécile Tshiyombo les a rendus dans différentes écoles de la ville.
Face à ce constat, pour ne pas que les manuels distribués par le ministère ayant pour but la préservation de l’identité culturelle congolaise subissent le même sort, la secrétaire générale du Syeco demande la mise en place d’un comité de suivi afin qu’ils arrivent à leur destination dans la capitale ainsi que dans toutes les provinces et d’empêcher leur vente.
Cette interpellation concerne tant le Gouvernement que les parents d’élèves contre cette pratique frauduleuse qui doit nécessairement prendre fin. ‘’Pour avoir une éducation de qualité, il faut suivre de près tout ce qui contribue à sa matérialisation‘’, a-t-elle affirmé, en insistant sur l’importance de l’éducation à travers les langues nationales sur les élèves.

Niclette Ngoie