Comme annoncé lundi dernier, l’Association des Professeurs de l’Institut Facultaire des Sciences de l’Information et de la Communication (API) s’est réunie en assemblée générale extraordinaire ce mercredi 22 janvier 2020, afin de statuer sur la situation qui prévaut dans cet établissement d’enseignement supérieur.

Des étudiants contrariés, en effet, par l’augmentation des frais académiques avaient boycotté les cours et protesté sur le site dans la matinée du lundi 20 janvier 2020. Mouvement ayant conduit à la «suspension des enseignements à cause des voies de faits dont ont été victimes les autorités académiques et de l'atteinte à la dignité des enseignants», fait savoir l’API qui, dans sa déclaration, «condamne avec la dernière énergie le comportement indigne affiché par certains étudiants inciviques».
De ce fait, elle conditionne la reprise des enseignements à l’IFASIC par la sécurisation du site et de l’ensemble du personnel ; l'identification des étudiants régulièrement inscrits et ayant le droit d'assister aux cours ; ainsi que la demande publique du pardon par les étudiants à travers leur coordination pour le préjudice moral et psychologique subi par la communauté universitaire de l’IFASIC.
Soutenant, cependant, la décision d’exclusion des étudiants fauteurs de troubles prise par le Comité de Gestion, l’API recommande au Gouvernement de la République la remise en question du Comité de Partenariat (COPA) et le paiement régulier des frais de fonctionnement des établissements publics. Lisez, en intégralité, la déclaration de l’Association des professeurs de l’IFASIC.

DECLARATION DE L’ASSOCIATION DES PROFESSEURS DE L’INSTITUT FACULTAIRE DES SCIENCES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (API)
Face à la crise qui gangrène l’enseignement supérieur et universitaire congolais, exaspérée par les troubles à l'ordre public provoqués par les étudiants ; et au regard de la gravité de la situation qui a prévalu à l'IFASIC en date du 20 janvier 2020, laquelle a conduit à la suspension des enseignements à cause des voies de faits dont ont été victimes les autorités académiques et de l'atteinte à la dignité des enseignants, l'API réunie en assemblée générale extraordinaire ce 22 janvier 2020, fait la déclaration suivante :
1. L'API condamne avec la dernière énergie le comportement indigne affiché par certains étudiants inciviques;
2. La reprise des enseignements à l'IFASIC est conditionnée par :
1) La sécurisation du site et de l’ensemble du personnel;
2) L'identification des étudiants régulièrement inscrits et ayant le droit d'assister aux cours ;
3) La demande publique du pardon par les étudiants à travers leur coordination pour le préjudice moral et psychologique subi par la communauté universitaire de l'IFASIC.
3. L'API appuie la décision d'exclusion des étudiants fauteurs de troubles prise par le Comité de Gestion:
4. L'API reste solidaire des associations des professeurs de toutes les universités de la RDC victimes du comportement négatif des étudiants;
5. L'API demande aux pouvoirs publics de dédommager, le cas échéant, les enseignants dont les biens ont subi une dégradation du fait des troubles causés par les étudiants :
6. L'API recommande au Gouvernement de la République la remise en question du Comité de Partenariat (COPA) et le paiement régulier des frais de fonctionnement des établissements publics.
Ainsi fait à Kinshasa, le 22 janvier 2020
Le Président,
Alexis MBIKAYI Mundeke
Professeur Ordinaire
Le Vice-Président,
Bernard MUNSOKO wa Bombe
Professeur