Dernières publications

Lancés le lundi 25 novembre dernier, les 16 jours de campagne d’activisme pour lutter contre les Violences sexuelles Basées sur le Genre (VBG), ont été bouclés, mardi 10 décembre, par la Ministre du Genre, Famille et Enfant, Béatrice Lomeya Atilite.

Au cours d’une conférence-débat organisée, à cette occasion, les participants ont recommandé à la Ministre d’Etat d’assurer le suivi de cette démarche ainsi amorcée. Et, la Représentante des étudiantes de la République démocratique du Congo a, à son tour, réaffirmé l’engagement de tous les étudiants à dénoncer les violences dans les milieux universitaires.

La question liée aux violences demeure un grand défi pour la République démocratique du Congo, et, surtout dans les milieux universitaires. C’est ainsi qu’après les séances de sensibilisations au sein des universités, les jeunes étudiants congolais, femmes et jeunes filles, ont invité Béatrice Lomeya à assurer la continuité de cette campagne. En même temps, ils se sont déclarés prêts à accompagner la Ministre de tutelle, afin d’abolir une fois pour toute cette situation des violences qui ronge les universités en ce moment. «L’heure de la génération égalité a sonné. Nous nous dressons dès aujourd’hui contre le viol dans notre pays en général, et dans les milieux universitaires, en particulier», a laissé entendre Joséphine Mawete, représentante des étudiants.

Au cours d’un fructueux débat, Jacqueline PENGE Ministre déléguée près le Premier Ministre, a laissé comprendre qu’en matière de la violence, ce n’est pas seulement la femme qui est victime mais l’homme également. D’où, elle a souhaité qu’un accent particulier soit aussi mis sur la violence faite à l’homme et au jeune garçon, afin d’éradiquer ce fléau qui prend de plus en plus d’ampleur au sein de la société. « Il est important qu’on puisse parler de la violence faite au garçon pour équilibrer, car ce dernier subit aussi le viol sous toutes ses formes », a-t-elle dit, avant d’exhorter la population à respecter l’égalité des sexes dans leurs foyers.

La Ministre Béatrice Lomeya Atilite a exprimé la détermination du Gouvernement à promouvoir l’égalité du genre à travers tout le territoire national, en vue de bannir ce fléau qui touche des foyers, des écoles et des lieux de travail et qui crée un traumatisme mentale et physique. « Nous avons tous un rôle à jouer pour que nos foyers, nos communautés et nos lieux de travail soient sécurisés. Ainsi, nous offrirons à nos sœurs un espace de dialogue confidentiel pour qu’elle puisse trouver le meilleur moyen de remédier à cette situation », a laissé comprendre Béatrice Lomeya.

La Pros.