‘’Tempora mutantur permanet praestantia’’ à comprendre par : «les temps changent mais l’excellence doit continuer». Ce proverbe mythique a été repris samedi 7 décembre 2019, par le Père Godefroid Mombula, Directeur du Centre de Recherches Pédagogiques (CRP), lors de la célébration du 60ème anniversaire dudit Centre dans la salle amphithéâtre de Notre dame de Fatima, situé dans la commune de la Gombe.

A cette occasion, le CRP a évalué le parcours de sa maison d’éditions et a repensé son avenir. Pour ce faire, il a organisé quatre conférences autour d’un point culminant, à savoir : «Les défis du CRP face aux exigences de la réforme du système éducatif en République Démocratique du Congo». Concernant cette cérémonie faite à l’image d’une méditation, le Centre de recherches Pédagogiques se veut déterminer à jouer pleinement son rôle de levier pour la nation congolaise afin d’accomplir sa mission de contribuer au développement de la RDC, en prenant une part active à la promotion de l’éducation et de l’instruction de la jeunesse congolaise.

De 1959 à 2019, 60 ans jour pour jour depuis que le CRP a été fondé par le Père Pierre DETIENNE de la Congrégation des Missionnaires de Scheut (CICM). Le père Godefroid, Directeur de ce Centre, a fait savoir à l’assistance les raisons qui ont poussé le CRP à célébrer son jubilé de 60 ans d’existence. D’abord, a-t-il dit, pour se rappeler de son histoire notamment, de ses promesses faites il y a de cela 60 ans. « Comme qui dirait pour comprendre ce qui va se passer aujourd’hui, nous devons jeter un regard rétrospectif dans le passé. Nous devons fouiller dans l’histoire pour apprécier la journée d’aujourd’hui à sa juste valeur», a fait savoir le Père Godefroid Mombula. Et ce, avant de rendre hommage au Père fondateur dudit Centre et de projeter l’avenir. «Le CRP a été fondé avec pour mission fondamentale de contribuer au développement de la RDC en prenant une part active à la promotion de l’éducation et de l’instruction de la jeunesse congolaise. Donc, cette mission doit continuer malgré les aléas de l’histoire», lâche le numéro Un du CRP. A l’en croire, cette noble mission ne peut être accomplie sans la conjugaison des efforts de tous et chaque auteur devrait garder à l’esprit que cette mission assignée est la sienne et qu’il est appelé à y contribuer dans son domaine d’étude ou de recherche. «Nous ne devons pas perdre de vue que le travail commun est de composer, de produire et de diffuser des manuels scolaires de qualité, conformes aux programmes scolaires et qui répondent aux aspirations profondes et aux besoins réels de la société. Cela dit, je reste convaincu qu’à l’aide des investissements, des sacrifices et de la détermination de tous, il est possible de relever les nombreux défis auxquels le système éducatif congolais est confronté», a-t-il par ailleurs ajouté.

La Réforme scolaire en RDC
D’après le Père Godefroid Mombula, la réforme scolaire en cours en RD. Congo ne constitue en aucun cas ni un déluge, ni un paradis. «C’est vrai, aucun programme scolaire n’est éternel. Mais, il est aussi vrai que toute réforme scolaire est une grâce pour le pays», renchéri-t-il. Outre la réforme scolaire, le père Godefroid Mombula a glissé un mot sur la gratuité de l’enseignement de base que le CRP salue.
«C’est une joie inouïe. Cependant, nous ne pouvons pas occulter l’autre face du sentiment qui nous habite en ce moment, celui de la peur : cette gratuité s’étendra-t-elle aussi sur les manuels scolaires ? Qui achètera nos produits : l’Etat ou le pauvre parent ?, s’est-il interrogé.

Mission et activités du CRP en RD. Congo…
Le CRP a pour mission de contribuer au développement de la RDC en prenant une part active à la promotion de l’éducation et de l’instruction de la jeunesse congolaise. A cet effet, il produit des manuels scolaires et des outils didactiques de qualité pour l’enseignement primaire, secondaire et technique. Aussi, il diffuse les manuels à bas prix en prenant en compte la réalité des conditions socio-économiques des parents. En même temps, il organise la formation des enseignants, chefs d’établissements scolaires, conseillers et inspecteurs de l’enseignement sur l’utilisation des manuels produits et diffusés. Il intervient avec le concours des organismes, en faveur des élèves défavorisés et démunis, et ceux appartenant aux groupes des minorités, par la distribution des manuels notamment, il publie des ouvrages pour l’enseignement supérieur et universitaire. Par ailleurs, il instruit la jeunesse congolaise à une bonne vie et mœurs, entre autres, par la promotion des manuels de religion et de l’éducation civique et morale. Le CRP tient un catalogue de plus de 400 titres publiés à ce jour parmi lesquels l’on retrouve des manuels des disciplines enseignés au primaire et au secondaire par année et par option d’études. Quant à ses perspectives d’avenir, le CRP s’emploie à collaborer avec le Gouvernement de la République dans la mise en œuvre de sa politique nationale de manuels scolaires qui consiste à disponibiliser pour les élèves et les enseignants des manuels de qualité, en quantité suffisante et strictement conformes aux curricula en vigueur.

En outre, il espère rétablir et redynamiser les contacts avec les anciens centres de diffusion des manuels scolaires pour pallier à la chute considérable de distribution causée par la guerre. Le contexte socio-économique de la RDC étant difficile, le CRP appuie le Gouvernement dans sa politique de reconstruction du pays, pour un développement durable, basé sur un enseignement primaire et secondaire de qualité. Et, il a besoin d’appui des partenaires nationaux et internationaux pour faciliter l’accès aux manuels scolaires à tous les élèves congolais. Il sied de noter que cette activité était sanctionnée par la remise de diplômes aux lauréats. Au total, cinq diplômes ont été décernés, deux à titre posthume, un à l’ISAM et deux en guise de la reconnaissance.

La Pros.