Le mercredi 3 juillet 2019, à Kinshasa, devant la presse locale, le Ministre ad intérim de l’EPSP, Emery Okundji, a fait un état des lieux sur les travaux qui ont été réalisés depuis son avènement à la tête de ce ministère jusqu’à ce jour, en passant en revue tous les points notamment, celui de formuler une promesse à l’endroit des finalistes, celle de publier les résultats des examens d’Etat et de disponibiliser les diplômes dans les jours suivant la publication des résultats.

Il a, par ailleurs, promis d’apporter un nouveau vent dans le secteur éducatif. « Je promets la remise des diplômes d’Etat 2019, à la fin de la publication des résultats de chaque province éducationnelle », a fait savoir Emery Okundji.

Il n’a pas manqué de louer le bon déroulement des examens d’Etat sur toute l’étendue du territoire national, malgré les difficultés rencontrées dans quelques territoires, à savoir : Beni, Oïcha et Kungu (sud-Ubangi). « Les examens se sont aussi bien déroulés », a-t-il affirmé face aux médias. Après avoir fait une étude comparative à l’aide des statistiques, a-t-il laissé entendre que les effectifs d’élèves ont été revus à la hausse par rapport à celui des années précédentes.

Dans son élan, le ministre intérimaire a promis une publication incessante des résultats des Examens d’Etat, y compris la remise des diplômes. Pour enrichir sa communication, il a interdit les spéculations dans les réseaux sociaux annonçant la publication des résultats. Par ricochet, il a souligné que le monopole de la proclamation de résultats revient au ministère de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel.

Dans cette même démarche, le ministre ad intérim de l’EPSP a insisté que le ministère de la formation professionnelle, métier et artisanat, FPMA n’est pas en conflit avec l’EPSP. «Ce conflit n’existe pas, l’EPSP a ses prérogatives et la FPMA collabore avec l’EPSP. Ce conflit est derrière nous », table-t-il. Et de renchérir : « Toutes les sociétés des Télécommunications publieront les résultats et seront mises en contribution le moment Opportun. Soyez en sûr qu’il n’aura pas de monopole ». En rapport avec certaines questions liées au bon fonctionnement des activités relevant de la compétence partiale du ministère de l’EPSP, Emery Okundji a fait mentionner qu’il y a une commission mise en place par le gouvernement dénommé ’’ Banc syndical et Banc gouvernement ‘’, qui consiste à identifier toutes les nouvelles unités dans l’Enseignement au niveau de chaque provinces afin de permettre de faire une statistique sur le vrai chiffre des enseignants qui prestent mais qui ne sont pas payés .

Glody Luedi