Que faudrait-il dire à Fayulu après la volte-face de la plateforme Ensemble pour le changement de Moïse Katumbi ? Hier, alors qu’il était en consultation ouverte par l’Eglise du Christ au Congo sur les issues à la crise post-électorale, Martin Fayulu posait encore la problématique du recomptage des voix.

Plus de trente jours après, Félix Tshisekedi n’a ni de cabinet complet, ni de gouvernement. Et, pourtant, il fait flèche de tout bois. Il affronte tous les problèmes du monde.

Que faudrait-il dire à Fayulu après la volte-face de la plateforme Ensemble pour le changement de Moïse Katumbi ? Hier, alors qu’il était en consultation ouverte par l’Eglise du Christ au Congo sur les issues à la crise post-électorale, Martin Fayulu posait encore la problématique du recomptage des voix.

Avec qui Félix Tshisekedi devra diriger le pays ? Le suspense continue, depuis un mois qu’il a l’imperium. D’aucuns croiraient que Tshisekedi fils agit sous l’ombre de certains Seigneurs dont il n’a toujours pas reçu les amples orientations.

Jusqu’où irait Fayulu, en sillonnant les provinces du territoire national, pendant qu’il perd, de plus en plus, des béquilles dans ses propres rangs? Alors qu’il réclame, à cor et à cri, justice auprès du peuple congolais, de Kinshasa à Butembo-Beni-Goma et consorts, côté pouvoir, on ne s’empêche d’ironiser : ‘‘le chien aboie, la caravane passe’’.

Les plus lus