Les amoureux du 7ème art se reconnaîtront dans cette série américaine jadis à la mode, dont la notoriété avait atteint les quatre coins de la planète terre. «24 heures chrono», la particularité de cette œuvre cinématographique créée par Joël Surnow et Robert Cochchran, ne se résume simplement pas autour du rôle joué par Jack Bauer, l’acteur principal de la série. Mais surtout, à travers la fameuse horloge qui apparaissait à plusieurs reprises dans chaque épisode.

D’ailleurs, rien qu’en y pensant, le son de cette dernière suscite la nostalgique auprès de certaines âmes mélancoliques. Oui, cela peut paraître comique. En effet, il est temps de passer aux choses sérieuses. Car, en RD Congo, seulement un jour, soit 24 heures de suspense avant que le Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, ne dépose auprès du Chef de l’Etat, Président de la République, la toute dernière mouture de ce qui pourrait être le futur exécutif.

Autrement dit, la rencontre qui a eu lieu avec le père du Congo-Démocratique, à la Cité de l’UA, en ce début de semaine, avait laissé entrevoir que d’ici jeudi, le 1er commandant de bord allait, coûte que coûte, entrer en possession de la dernière mouture du Gouvernement, avant l’étape ultime qui concerne sa sortie, longtemps attendu par beaucoup de congolais. Au stade actuel, il n’est donc plus question de marcher à pas de tortue. Plus question de jouer ‘’au retour à l’expéditeur’’ des listes de ministrables aux deux familles politiques au pouvoir, à savoir : le FCC et le CACH. D’autant plus que le fil conducteur reprenant les critériums des ministrables, tracé par le Chef de l’exécutif sous la bénédiction du Garant du bon fonctionnement des Institutions, aurait ainsi mis d’accord les deux hommes.

Ce faisant, l’on pourra passer rapidement à l’étape de compte à rebours, bien évidemment, avant la publication de la nouvelle équipe gouvernementale qui risquerait de voir le jour incessamment, probablement avant la fin de cette semaine. Tout peut arriver. Déjà, à l’image d’un signe avant-coureur, la représentation nationale conduite par Mme Mabunda, a effectué sa rentrée parlementaire sous une session extraordinaire dont l’un des objectifs principaux aborde l’audition de discours-programme du Gouvernement suivi de son investiture. Et par là, Sylvestre Ilunga Ilunkamba et ses affidés, sont appelés à assurer. Ils devront présenter un discours-programme qui corrobore intimement avec la vision de grandeur du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi. Ce projet devrait, à tout prix, mettre l’intérêt national à l’épicentre de tout. Le leitmotiv «Le peuple d’abord» prôné par le Patriarche Etienne Tshisekedi, d’heureuse mémoire, doit devenir non pas une triste réalité, mais un véritable credo appelé à se matérialiser sous le leadership de son fils-chéri qui se présente véritablement, comme un Grand artisan du secteur de l’Energie électrique en RDC. Sa participation au forum sur l’énergie électrique au Kongo Central, dévoile cependant sa volonté ferme qui est celle de développer cette nation. En attendant, 7 mois se sont écroulés depuis son avènement au pouvoir. « Le pays est sur le cric » comme dirait un vieux briscard, Ya Mungul, paix à son âme. Pourtant, avec ce qui est au point de se passer d’ici là, la lueur d’espoir semble être au point de se réaliser. Plus que 24 heures. Le compte à rebours a commencé. Tic tac !

La Pros.


Les plus lus