Les germes de division se sont installés. L’unité tant clamée par nos aïeux, ne semble plus avoir sa place de choix actuellement. Bienvenue au pays de Caesar et des coups sur coups. «Ôte toi de la que je m’y mette !».

C’est la posture du commun des mortels. Partant d’un jugement rationnel, semble-t-il, que la politique ne peut, en aucun cas, marcher sans qu’il y ait altercation entre les acteurs politiques, les religieux et les personnes d’une même famille biologique. Car, les opinions peuvent se différencier et les ambitions de chacun peuvent nuire ou empêcher d’une façon ou d’une autre, celles des autres. Sacré monde ! Même ceux-là qui partagent la même vision et la même foi religieuse, au sein d’un même mouvement politico-religieux, faute de compromis, pourraient-ils en venir à des pratiques peu démocratiques.
Eh bien, cette cartographie se dessine peu à peu dans l’épicentre de la patrie de Lumumba-Mzee. Incroyable, n’est-ce pas ? Quoiqu’au pouvoir depuis jeudi 24 janvier dernier, grâce à l’élection de Félix Tshisekedi Tshilombo, la succession à la tête de la grande orpheline qu’est l’Udps, serait sans ambages, plus que douloureuse. Ayant été choisi Président ad interim par ‘’Fatshi’’, Jean-Marc Kabund, le même qui occupe le poste du 1er Vice- Président à l’Assemblée nationale, n’aura été qu’une pomme de discorde aux yeux des combattants de l’Udps. Puisque sa légitime à la tête de ce cher et beau parti, serait d’ores et déjà remise en question par les pro-Wakwenda et Shabani. Ces derniers sont d’avis que ce mouvement politique laissé par Feu Etienne Tshisekedi, soit régenté par un directoire, en attendant un Congrès. Cette donne, à les en croire, va combler le vide laissé par le nouveau Président de la République, citant son indisponibilité. Un avis balayé tel un revers par les Kabundistes. Controverse totale !
Pourtant, ces mêmes vociférations ont été une fois de plus au rendez-vous au Front Commun pour le Congo (FCC). L’AFDC, parti cher à Bahati Lukwebo, crie à l’égoïsme du PPRD, ce dernier voulant être à la tête de toutes les Institutions du pays. Selon certaines indiscrétions, l’AFDC voudrait, à tout prix, chapeauter ne fût ce qu’une grande Institution du pays, citant la Chambre haute du parlement. Dans l’entretemps, au sein de la coalition Lamuka, muée en plateforme politique le mois dernier, un autre débat est engendré, suite à la sortie médiatique de Katumbi sur le plateau de la RFI et France 24. Ce dernier aurait reconnu Tshisekedi Président, tout en précisant qu’il fera une Opposition « républicaine ». Alors que, celui qui se dit ‘’Président élu’’, avait demandé au nouveau locataire du palais de la nation de démissionner dans l’immédiate. A cette allure, quelques doutes s’installent au sein de Lamuka notamment, sur la forme de l’Opposition que devra mener cette structure.
Pendant ce temps-là, le sujet Ne Mwana Nsemi diviserait Olenghankoy et Basile Olongo. Sans oublier, l’attente éternelle d’une formation d’un gouvernement qui semble susciter à jamais un débat très vif entre FCC-CACH. Et donc, ça fait vraiment débat !

La Pros.

 


Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout