Dernières publications

Chanteur et parolier congolais de renom évoluant en France, DIDI KEMBWARSS n’est pas resté indifférent sur le processus électoral qui se déroule, actuellement, dans son pays d’origine, le Congo-RDC.

Cette belle voix de la diaspora qui s’apprête à lancer, en 2019, son nouveau disque, invite ses compatriotes à voter dans le calme et surtout à voter utile, le jour du scrutin pour une meilleure alternance démocratique au pays. Depuis l’Hexagone, l’auteur de la chanson «S.O.S Afrique» a exprimé son opinion au cours d’une interview accordée au quotidien ‘‘La Prospérité’’. Suivez-le :

La Prospérité : Votre pays, la RDC, s’apprête à organiser ses élections, ce 30 décembre 2018. Quelle lecture faites-vous de ce processus électoral ?

DIDI KEMBWARSS : Les élections sont bonnes pour le développement d’un pays. Surtout si elles se passent bien, dans la transparence et sans tricherie. Les coups d’Etat à répétition ont plombé l’Afrique dans des situations d’instabilité. Donc, les élections permettent l’alternance. Ce jeu démocratique permet une bonne gouvernance car, l’éventualité de quitter le pouvoir aux prochaines élections oblige ceux qui sont en place à bien travailler car, ils auront à rendre compte. C’est maintenant qu’il faut lancer les réformes. Je pense qu’il faut inscrire dans la Constitution l’obligation d’atteindre certains objectifs. Par exemple : désendetter l’Etat, la construction des infrastructures, la lutte contre le détournement de l’argent public…Il faudra que chaque Président élu soit en mesure de réaliser certaines obligations énumérées comme objectif qui est inscrit dans la Constitution. Alors, ne pas l’accomplir pendant son mandat serait une faute condamnable.

La Pros. : Avez-vous déjà votre candidat Président ?
DK : Je n’ai malheureusement pas lu les programmes de tous les candidats. Mais, j’ai suivi Mr. Noël TSHIANI sur la RTNC, qui parlait de son projet de société. Personnellement, il m’a séduit par son programme. Il a une vision à long terme, car il faut bâtir le Congo de 2040-2050. Mais, avec quelles infrastructures pour une population qui va augmenter considérablement. Comment vont vivre les congolais en 2050 ? Je demande aux compatriotes de voter dans le calme. Que chacun vote pour son candidat sans provoquer l’autre. Ceux qui veulent brûler le Congo doivent savoir que nous n’avons pas un autre pays de rechange. Evidemment, nous ne serons jamais tous d’accord, mais retenons que le Président qui sera élu par la majorité des congolais, sera le Président de tous les Congolais.

La Pros. : Vous êtes un artiste musicien–parolier. Quel type de message véhiculez-vous à travers votre art ?
D.K : Je chante l’amour et les faits de société car sans amour, rien ne se construit. L’amour envers la ou les personnes qui vous sont chers. L’amour de son pays. Dans ma chanson « SOS AFRICA » sortie en 1997, j’ai chanté pour que certains pays d’Afrique, par une gouvernance rigoureuse et responsable, sortent de la pauvreté et de la misère que vit leur peuple. On peut constater que 21 ans après, pour certains pays, la situation s’est empirée et surtout pour mon pays, le Congo. La population vit toujours dans la pauvreté. Dans la chanson «SOFELE», j’attire l’attention sur le code de la route, il y a trop d’accidents de la route surtout à Kinshasa, beaucoup de vies pourraient être épargnées en respectant tout simplement le code de la route. Il y a aussi l’état délabré de certaines routes qui sont aussi à l’origine des accidents mais la responsabilité incombe à l’Etat.

La Pros. : Qu’est-ce que les mélomanes peuvent attendre de vous sur le plan artistique en 2019 ?
DK : En 2019, la mise sur le marché de mon nouvel album «SENTIMENTALEMENT VOTRE». Il est constitué de 4 titres, entre autres, «Miami Forever», «Malochris», «Sévérine 20 ans déjà» et «Mon Dieu mon Roi». Je demande au public et aux médias de bien l’écouter. Ils découvriront ou retrouveront la voix exceptionnelle d’une chanteuse, KRISTY DIAMOND, dans «Malochris». Retenez que «Mon Dieu, mon Roi» est une chanson que j’ai écrite pour rendre grâce à notre Dieu, Créateur. «Miami Forever» est la 3ème version modifiée de la chanson qui était dans mon premier album sorti en 1989. Tandis que «Séverine 20 ans déjà» est une reprise modifiée de la chanson «Sévérine» tirée de mon album «MHEDIE» sorti en 1997. Par ailleurs, j’envisage également de mettre en place un groupe musical pour m’accompagner dans des prestations en live et surtout pour enregistrer un générique à partir de Kinshasa. Je pense que la suite sera dévoilée, après. Mais, un seul rendez-vous à retenir, c’est «SENTIMENTALEMNT VOTRE».

Propos recueillis par Jordache Diala

 

Les plus lus