Profitant de son séjour en République Démocratique du Congo, le groupe américain Euforchestra a animé un atelier sur l’entreprenariat musical, à l’espace Aw’art à Kinshasa. Cette rencontre d’échange avec les musiciens professionnels congolais a été organisée par l’Ambassade des Etats-Unis en RDC dans le cadre du programme culturel du Département d’Etat dénommé « Arts Envoys » (Envoyés artistiques).


Ce projet pertinent a été très bénéfique pour les étudiants de l’Institut National des Arts (INA) ainsi que les artistes (chanteurs, percussionnistes, chefs de groupes musicaux, guitaristes, pianistes, danseurs, batteurs, saxophonistes, arrangeurs de musique), évoluant à Kinshasa.

Cette session a été une occasion favorable pour faciliter l’interaction artistique entre les professionnels de musique américaine et congolaise. Ils ont, évidemment, partagé leurs expériences sur le processus de la professionnalisation de l’art musical et comment développer la musique.
L’idéal est d’outiller les artistes congolais sur les techniques et connaissances qui peuvent permettre leurs productions musicales de franchir les frontières nationales et internationales.
Euforchestra épaté par les talents congolais !
Le groupe Euforchestra a donné quelques stratégies et secrets pour bien maintenir et tenir un orchestre en termes de longévité. L’importance du réseautage musical et l’aspect business dans l’art ont été aussi parmi les sujets essentiels développés au cours de cette rencontre.
«Nous avons été très épatés par les talents de nos collègues congolais. Nous allons tout faire pour maintenir un contact. Nous avons demandé aux collègues musiciens congolais d’exploiter également leur Internet pour apprendre et développer surtout leur connaissance sur l’entreprenariat afin de s’ouvrir au monde», a souligné Mike Tallman, chanteur et guitariste de l’Euforchestra.

Après une série des échanges très fructueux, les musiciens américains et congolais ont partagé la scène, faisant une démonstration spectaculaire au cours de laquelle chaque partie a essayé d’interpréter quelques morceaux des uns ou des autres. Le groupe américain apprécie et a été toujours très attiré par la musique congolaise avec ses diversités de style notamment, le soukous, la rumba ou le folk.
«On s'est vraiment bien amusé avec les musiciens congolais malgré que le temps nous a fait défaut. Nous avons eu déjà à écouter la musique de certains grands noms tels que Papa Wemba. On est aussi au Congo-Kinshasa pour apprendre beaucoup de votre musique », a renchéri Kim Dawson, l’unique chanteuse du groupe américain.
Signalons que le séjour de l’Euforchestra en RD Congo s’inscrit dans le cadre du Festival Amani 2020 à Goma où il est invité à participer pour la première fois.
Au-delà des certaines divergences politiques ou religieuses, la musique et la danse sortent des langages qui unifient les peuples du monde. D’où, la participation du groupe américain au Festival Amani est une aubaine pour apporter le message et contribuer à la paix dans cette région du pays.

Pour ceux qui ne le savent pas, Euforchestra est une formation musicale constituée des artistes professionnels basés aux Etats-Unis. Plein d’énergie avec ces rythmes personnifiés, ce groupe américain a été influencé par la musique du monde entier en mettant l’accent sur le funk, le pocket et le groove. Depuis plus d’une décennie, il a enflammé les pistes de danses avec ses sonorités endiablées, mélangeant les racines du funk, de la soul, de l’afrobeat, du reggae et du dub. Euforchestra est parmi les groupes les plus sollicités en Amérique.

Jordache Diala

Statistiques

4786175
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
1505
9877
24523
4690826
41456
640929
4786175

Your IP: 3.83.188.254
2020-04-08 04:24

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg