Dernières publications

Jusqu’à preuve du contraire, Werrason n’a toujours pas retrouvé le siège à l’Assemblée nationale. Car, la Cour Constitutionnelle n’a pas encore traité, ni validé son élection à la députation nationale.

Ce qui est vrai, l’artiste musicien a bel et bien déposé sa requête dans laquelle il conteste farouchement les résultats publiés par la Commission électorale nationale indépendante, (CENI). Par contre, le Roi de la forêt tient aux résultats qui lui ont été présentés par ses témoins à Kikwit où il avait postulé pour le compte de l’AFDC et Alliés, plateforme politique chère au professeur Bahati Lukwebo.

Selon nos fins limiers, le dossier de Werrason avec toutes les preuves des voix remportés dans chaque bureau de vote a été jugé fondé et recevable par la Cour constitutionnelle. Or, fustige la star, cette instance judiciaire qui siège en matière des contentieux électoraux en RDC, n’a jamais examiné en profondeur son dossier. ‘‘J’ai toujours avec les éléments de preuves (Procès-verbaux) qui prouvent ma victoire aux législatives nationales à Kikwit’’, a-t-il déclaré à la presse.
Qu’à cela ne tienne, la Cour a déjà terminé sa mission en ce qui la concerne sur les contentieux électoraux. Elle s’est prononcée en rendant public les résultants dans le délai qui lui a été accordée par la Loi. Donc, la page est d’office tournée. Puisque qu’il n’a pas été réhabilité, Werrason n’a pas sa place dans cette législature.

Dans sa requête, renseigne-t-on, le Roi de la forêt a toujours dénoncé un hold-up électoral. « Je n’accepterai jamais la défaite par rapport aux résultats proclamés par la CENI. J’ai été à Kikwit, j’ai battu campagne. Durant ma campagne, pas moins de 30.000 personnes m’ont suivi. J’ai regagné Kinshasa, mes représentants m’informaient sans équivoque que j’allais gagner», renseigne-t-il.

Pour le patron de Wenge Maison Mère, certains députés lui ont volé sa victoire, en utilisant d’autres voies et stratégies politiques pour être proclamés à sa place.
«A Kikwit, poursuit l’artiste, on met disait: « Il n’y a que moi et Adolphe Muzito qui l’emportent largement. Mais quand j’ai vus les résultats de la CENI, j’ai réalisé que c’était un problème politique contre moi».
Rappelons que l’artiste le plus populaire du Congo était candidat à Kikwit-ville dans la province du Kwilu pour la députation nationale, mais également candidat député provincial à Kinshasa (commune de Kimbanseke).

Tandis que sa femme Sylvie Masaki ma Mpata qui avait aussi postulé au niveau provincial à Kinshasa, a ramassé de la poussière, dans son fief natal, la commune de Kintambo. Cet échec n’a pas du tout découragé la star d’abandonner son métier de musicien. En attendant le jugement de la Cour Constitutionnelle, le Roi de la forêt continue à travailler et se prépare pour lancer prochainement son nouvel album intitulé «Formidable».

Jordache Diala

 

Statistiques

4803685
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
2913
8215
42033
4690826
58966
640929
4803685

Your IP: 3.233.215.196
2020-04-10 06:30

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg