Il s’est tenu, le week-end, la grande finale de slam-poésie à l’Institut Français de Gombe, organisée par Micro méga et sa structure dénommée «Lipopo slam» qui regroupe les professionnels de slam-poésie en RDC comme à l’étranger.

A cette occasion, 12 slameurs venus de quatre districts de la capitale étaient retenus pour cette grande finale dont les règles du jeu établies éliminaient, dès la première manche, 6 concurrents de la course à laquelle chacun devait présenter ses propres textes.

Quant à la deuxième manche, il était prévu que les six autres concurrents retenus pour la seconde étape fassent une prestation en rapport avec le thème «La ville de mes rêves», sur base de quoi chaque concurrent devrait convaincre non seulement le jury mais aussi le public. Chose qui a valu, après appréciation des juges, à Shekinah d’Afrique, le prix de gagnant du concours de slam et poésie plus une enveloppe de deux cents dollars américains, en le reconnaissant comme «meilleur slameur de tout Kinshasa». Ce, après une prestation à couper le souffle des uns et des autres qui, du reste, n’ont pas démérité.

Il faudra retenir que la poésie a pour but de rassembler les gens de toutes catégories confondues et de captiver leur attention à partir des textes compréhensibles, a précisé Micro-Méga. D’entrée de jeu, cinq membres du jury désignés avaient pour mission d’offrir les cotes à tout prestataire, selon leurs appréciations et celles du grand public présent, tout en tenant compte du contenu et du message que ressortent les textes.
Ce qui a donné l’opportunité à Shekinah d’Afrique, à travers ses brillants textes, d’obtenir la plus grande note. Ce titre de meilleur slameur lui offre l’occasion de se représenter à la Coupe du Congo, fixée avant novembre 2020. Ensuite, à la coupe d’Afrique de slam et poésie prévue en novembre 2020. Par la suite, le finaliste de Kinshasa ira représenter sa ville à la coupe du Monde de la même compétition qui va réunir en son sein toutes les grandes agglomérations urbaines.

Une passion d’enfance
Shekinah d’Afrique se réjouit de la confiance que les membres du jury ont placée en lui et se dit fier du titre de champion qui lui a été décerné. Il revient dans la foulée, pour préciser que le slam-poésie a toujours été sa passion depuis l’enfance. ‘’C’est depuis que j’étais tout petit que je m’enfermais dans ma chambre pour rédiger des textes à caractère poétique, mélangé avec du slam. Je suis passionné par cela et je ne compte pas m’arrêter là. Au contraire, j’irai jusqu’au bout afin de me faire une renommée à la face du monde‘’, a-t-il déclaré.

Il sied de noter que le staff LIPOPO, des grands du slam-poésie, envisage donc étendre cette initiative partout, sur l’ensemble du territoire national dans le but de booster le talent qu’il y a en RDC. Par l’occasion même, il promet d’accompagner ces champions, de les orienter pour qu’ils deviennent meilleurs ; de tel sorte à faire du slam-poésie une discipline reconnue mondialement. Entretemps, une délégation va se rendre en France dans les tout prochains jours dans le cadre des préparatifs.

Joyce Mpiana

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout