Déjà une année s’est écoulée depuis que le Collectif des Artistes et des culturels (CAC) a vu le jour. A l’occasion de ce premier anniversaire, une grande rencontre de festivité a été organisée le dimanche 4 août 2019 à l’espace ‘’Nkita Lodge’’, dans la commune de Ngaliema, réunissant ainsi musiciens, comédiens, peintres ainsi que tous les autres membres de cette structure qui promeut, d’une manière générale, la culture congolaise.

Au-delà d’une commémoration, le CAC a, au cours de cette soirée, fait un bilan de son parcours d’un an d’existence. En même temps, les membres, selon leurs secteurs, ont tablé sur les difficultés qu’ils rencontrent dans le modus operandi de leurs arts. Cela, en vue de trouver des solutions idoines pour la concrétisation de l’un des objectifs de leur plateforme, celui de rendre facile et accessible les activités des artistes sur l’échelle nationale ainsi qu’internationale notamment, en menant une bonne politique extérieure. Aussi, ont-ils cogité sur les diverses manières de lutter contre les injustices qu’ils subissent dans la société, au détriment des personnes évoluant dans d’autres domaines.

Dans cette foulée, les artistes ont presté en mémoire de leur collègue Solange Ngolomingi dit Mindondo, artiste comédienne, décédée la semaine dernière, de suite d’une courte maladie, à l’Hôpital général de référence de Kinshasa (ex- Mama Yemo). Prenant la parole, Rock Bokabela ‘’Bodo’’, porte-parole du CAC, a fait savoir que la dépouille de la défunte sortira de la morgue le vendredi 9 août, en attendant le choix du lieu funéraire. « Bien que l’on soit en fête, nos pensées restent tournées vers cette disparition brusque de l’artiste Mindondo. Et, en passant nous tenons à signaler que le corps de notre sœur sort déjà le vendredi 09 août prochain mais seulement, l’endroit pour l’exposition de la dépouille mortelle reste incertain. Car, la Fikin qui devrait accueillir son corps a officiellement ouvert ses portes dans le cadre des vacances», a dit Bodo.

Donnant par ailleurs la voix à votre Journal, les différents membres de cette plateforme ont exprimé leur satisfécit quant à leur premier anniversaire d’existence. Tatiana Cruz, musicienne et l’une des meilleures voix féminines de la RD. Congo a aussi marqué sa présence dans cette soirée. Pour elle, c’est seulement en se réunissant que les artistes et des professionnels des médias exerçant dans le domaine de la culture peuvent prendre à bras-le-corps leurs problèmes et y remédier. «Très contente d’être ici présente et assistée personnellement à cette organisation, surtout que c’est aussi un jour de fête pour le CAC. Je sens que c’est plus un avantage pour nous les artistes de nous réunir et parler, des temps en temps, de nos contraintes musicales et voir en perspectives, les solutions palpables mais surtout retrouver notre valeur authentique, car l’artiste ou un poète font partie de la richesse d’une nation consciente», a-t-elle confié.

Raphaël Mansangu

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout