Le Dimanche 4 août 2019, le Collectif des Artistes et des Culturels (C.A.C), a choisi la concession ‘’Nkita Lodge’’ au quartier Macampagne dans la commune de Ngaliema pour célébrer avec faste son premier anniversaire d’existence.

Artistes, toutes disciplines confondues (coiffeurs, comédiens, musiciens, sculpteurs, metteurs en scène, plasticiens, peintres, stylistes, cinéastes, danseurs, écrivains, slameurs, poètes, humoristes…), opérateurs, managers culturels et tant d’autres personnalités tant politiques que culturelles du pays ont répondu favorablement à cette rencontre de convivialité. Le CAC a organisé également ces retrouvailles dans le but de formaliser l’adhésion de nouveaux membres de l’association.

Cette plateforme culturelle congolaise a profité aussi de l’occasion pour rendre un vibrant hommage à l’artiste comédienne MINDONDO décédée le 29 juillet dernier, à l’Hôpital Général de Référence de Kinshasa. Une mort brutale causée par infarctus alors que les fans du théâtre et du cinéma congolais avaient encore et toujours besoin de ses créations artistiques rocambolesques.
Une minute de silence, une rétroprojection des vidéos et photos sur écran géant ainsi qu’un sketch en mémoire de l’illustre disparue par les acteurs, figures emblématiques du théâtre populaire. Ces collègues artistes comédiens ont présenté une saynète intéressante pour démontrer à l’assistance le profil, l’image et le bon caractère de cette grande dame du théâtre qui prenait au sérieux son travail.

Voilà le temps fort de cette partie réservée par le CAC pour exprimer son affection et immortaliser MINDONDO qui a marqué son époque dans l’histoire du Groupe Salongo, théâtre et cinéma en RDC.
Il faut signaler que cette actrice était également membre du Collectif où elle s’occupait, à la fois du département de protocole, lors des activités du C.A.C.

Zoom sur Solange Mindondo
Née à Kinshasa le 31 Décembre 1971, MINDONDO, de son vrai nom, Solange Ngolomingi Lubuku, a commencé ses études primaires à Kinshasa et secondaires au Lycée Sacrée Cœur de Kikwit avant de terminer les humanités artistiques à l’Institut National des Arts et Spectacles, (INAS), dans la Capitale congolaise. Cette native de la commune de Lemba était 3ème d'une famille de 6 enfants dont 3 filles et 3 garçons. Elle n'était pas mariée et n'a laissé aucun enfant, biologiquement.

Concernant son parcours, il faut retenir que MINDONDO fut parmi les jeunes filles pionnières du théâtre de Lemba. Elle a connu ses premiers pas dans l’art dramaturge dans la troupe NYOTA que dirigeait à l’époque Me Assana.
C’est en 1993 que l’artiste intègre le célèbre groupe Salongo de la Télévision nationale (OZRT) où elle commence d'abord comme figurante dans un rôle d'enfant. Suite à sa belle prestation, elle sera sollicitée par la doyenne Bomengo pour jouer en permanence en tant que volontaire. Cette proposition a été vite validée par le réalisateur du groupe Tshitenge Nsana qui a également été très épaté et convaincu dans son jeu d’acteur.
Ainsi, Solange NGOLOMINGI y évolue comme professionnelle et sera découverte par le grand public jusqu'à devenir aujourd'hui parmi les cerveaux moteurs. De la simple figurante, elle a gravi les marches jusqu'à se performer davantage dans son métier.

Sa passion dans l’art l’a également motivé d’apprendre et maîtriser la mise en scène et la description d’un scenario. Jusqu’à sa mort, elle était classée parmi les rares femmes scénaristes et metteurs en scènes à Kinshasa.
Consciente de ses potentialités artistiques, MINDONDO va intégrer le ballet du Congo en tant que danseuse professionnelle. Comme un poisson dans l'eau, elle s'exprimait avec dextérité.
Actrice, cofondatrice du groupe Kilimandjaro, cette bête de scène a presté dans plusieurs films et a aussi participé dans beaucoup d’autres projets de sensibilisation au profit de la communauté. Elle a fait ses preuves dans les films appelés «nzonzing» à Kinshasa avant de créer son propre ballet.

Très sociale et dynamique, mais avec son tempérament chaud, MINDONDO n'hésitait pas, en cas d'injustice, de dire tout haut ce que les autres chuchotaient tout bas.
Cette femme battante était membre de l'ANTPC et du CAC où elle a joué un rôle actif lors du 1er Forum des culturels organisé l’année dernière à Kinshasa.

Ornella Muleka

 

Les plus lus