*Deux lettres, un seul message. Bernard Emmanuel Kabatu-Suila, Professeur de son état, scientifique de grande renommée, ex-candidat à la Présidentielle 2006, félicite Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo ainsi que son Prédécesseur, M. Joseph Kabila, pour l’alternance démocratique et pacifique aux affaires.

D’ailleurs, en savant congolais, il l’avait prédit depuis 2001, dans son livre intitulé : ‘’Congo en marche’’. Aujourd’hui, les faits lui donnent raison et font de lui, un prophète à la vue juste sur les grands événements politiques en RD. Congo. En des termes clairs, Kabatu-Suila, en écrivant ses lettres, ci-dessous, retrace à haute et intelligible voix, les grands traits de cette nouvelle page d’histoire.

Kinshasa, le 31 janvier 2019

A son Excellence Monsieur le Président Joseph KABILA Kabange

A Kinshasa/Gombe

Concerne : félicitation pour votre sortie honorable après fin Mandat Présidentiel

Excellence Monsieur le Président,

Vous avez déjoué tous les pronostics qui vous attribuaient des ambitions qui n’étaient pas les vôtres.
Grâce à votre lucidité ainsi que votre détermination, vous avez prouvé au monde que vous étiez un Grand Homme, un homme de parole. Vous avez donné incontestablement l’exemple non seulement à l’Afrique, mais à la Communauté internationale toute entière, vous êtes devenu une référence, un modèle pour toutes les futures générations.
En vous voyant prêter serment le soir du 26 janvier 2001, dans un pays complètement troublé, déchiré et émietté, j’avais eu l’inspiration que vous étiez l’Homme de la circonstance et j’ai écrit exactement ce que j’avais senti ce soir-là dans le livre « le Congo en Marche ». C’est ce qui s’est exactement passé le 24 janvier 2019, à la virgule près.
Monsieur le Président, c’était une Prophétie qui, pour moi heureusement, est accomplie, du pays troublé, déchiré et émietté, vous laissez derrière vous, un pays unifié et la paix, la réconciliation nationale en cours, je vous en suis infiniment très reconnaissant et vous félicite.

Grâce à cette performance continentale, la passation pacifique du pouvoir au sommet de l’Etat entre deux Présidents : un entrant et un autre sortant pour la première fois dans l’histoire moderne de notre pays la RDC, le 24 janvier 2019, malgré les vents et marées, vous entrez définitivement Monsieur le Président, dans l’histoire Magique et Glorieuse de notre pays et même, de l’Afrique.

Que vive la République Démocratique du Congo !

Veuillez agréer, Monsieur le Président, mes salutations très respectueuses et distinguées.

Prof. Bernard Emmanuel Kabatu-suila

Ambassadeur

 

Kinshasa le 31 janvier 2019

A son Excellence Monsieur le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo

A Kinshasa /Gombe

Concerne : félicitation au Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo

Excellence Monsieur le Président de la République,

Je viens rendre un vibrant hommage au Président élu, son Excellence Monsieur Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo ;

La majorité des congolais attendaient un nouveau Président, successeur à son Excellence Joseph Kabila Kabange arrivé en fin de son mandat.

Après avoir connu depuis l’indépendance de notre pays, quatre Présidents pour honorer nos quatre langues nationales, l’actuel Président devait être absolument un Muluba.

En effet :
- Notre premier Président de la République était Mukongo, en la personne de Son Excellence Monsieur Joseph Kasa-Vubu ;
- Notre 2ème Président de la République fut Mongala, en la personne de Son Excellence le Maréchal Joseph Mobutu Sese Seko ;
- Nos 3ème et 4ème Présidents de la République furent tous deux Baswahiliphones en la Personne de leurs Excellences, père et fils Messieurs Laurent Désiré Kabila et Joseph Kabange KABILA ;
- Le 5e Président de la République : pour honorer nos quatre langues nationales que les Belges avaient instituées afin de pouvoir mieux maîtriser l’administration d’un plus grand pays du monde, le destin s’est chargé pour que les élections Présidentielles 2018 sortent absolument un Muluba.
- Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo se trouvait être le seul Muluba dans la dernière étape de la course à la Présidentielle, le 10 janvier 2019, le destin ne s’est donc pas trompé.

Ainsi, nos 4 langues nationales étant à présent servies d’avoir eu chacune, son Président de la République, la boucle est dès lors bouclée, le chemin est désormais libre pour tous les autres «esquiveurs».

Dans l’élection de Félix Antoine Tshilombo, tous nos ancêtres Kongo, Ngalaphones, Swahiliphones et Lubaphones nous adressent un message fort : « Que la paix règne sur le Congo ».

Il faut aussi rendre un vibrant hommage au Président sortant Son Excellence Monsieur Joseph Kabila Kabange, d’avoir rendu possible cette alternance politique à la tête du pays tout à fait pacifique.

Il n’y a pas beaucoup de Présidents en Afrique qui aient pu déjà réaliser cette performance, non seulement d’organiser pour leur remplacement à la tête de l’Etat, une élection à la fin de leur mandat et de céder pacifiquement le pouvoir au successeur et, en même temps, de rester sur place dans le pays ?

Grâce à cette performance continentale, Joseph KABILA Kabange, le plus jeune Président de notre République jusqu’à ce jour entre absolument et définitivement dans l’histoire magique et glorieuse de notre pays.

Que vive la République Démocratique du Congo !

Que vivent les deux Présidents !

Prof. Bernard Emmanuel Kabatu-Suila

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout