C’est hier, mardi 24 septembre 2019, au Centre Caritas Congo, que la FAO, les professionnels du secteur agricole de plusieurs provinces et le cabinet du ministre de l’agriculture se sont rassemblés, pour lancer officiellement les travaux de la mise en œuvre de la Politique Agricole Commune Régionale de la SADC en RDC.

Selon le Représentant-pays de la FAO en RDC, Aristide Obame, cette organisation du système des nations unies a reçu de la SADC le mandat d’appuyer les Etats membres de cette communauté. Ainsi, les actions attendues de la FAO consistera à aider ces Etats à améliorer l’information sur la procédure agricole, la durabilité et la compétitivité pour une prise de décision fondée sur des faits avérés ; et à améliorer l’accès aux marchés par la mise en œuvre des stratégies de lutte contre les parasites et les maladies des plantes et des animaux au niveau régional.

Prenant la parole en premier, le représentant du Secrétaire général du ministère de l’Agriculture, M. Dave Losandjo, a expliqué que ce projet d’appui à l’opérationnalisation de la politique agricole commune de la SADC en RDC vient à point nommé. Dans la mesure où il offre à la RD. Congo, en général, et au Ministère de l’agriculture, en particulier, l’opportunité de disposer d’une base de données agricoles mise à jour, et en format standard, capable d’orienter au niveau sectoriel les décisions de la hiérarchie et d’échanger avec d’autres pays d’Afrique Australe. Il a, par ailleurs, rappelé à l’assistance la volonté manifeste du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, de faire de l’agriculture réellement une priorité des priorités, afin de booster le développement socio-économique de la République Démocratique du Congo et le mieux être des citoyens congolais.

A son tour, Aristide Obame, le numéro un de la FAO en RDC a indiqué qu’en ce qui concerne la SADC, c’est depuis juin 2013 qu’elle dispose d’une Politique Agricole Régionale, PAR en sigle. Un appui technique a, de ce fait, été sollicité auprès de la FAO, pour voir dans quelle mesure élaborer un plan d’investissement en vue de la mise en œuvre efficace et cohérente de ladite Politique Agricole Commune. Chose qui est aujourd’hui effectif, dit-il. Car, un montant de 172.930 dollars américains a été alloué pour couvrir les actions de la FAO consistant à mettre à la disposition de la RDC les ressources et expertise pour la mise en œuvre de ce projet salutaire pour les congolais. Il a une fois de plus confirmé de ne ménager aucun effort pour accompagner la RDC avec qui la franche collaboration et la franchise ne sont plus à démontrer.

Il sied de signaler que cette Politique Agricole Régionale de la SADC dont fait naturellement partie la RDC vise 4 objectifs. Il s’agit d’augmenter la production, la productivité et la compétitivité durable des produits agricoles, d’améliorer le commerce régional et international ainsi que l’accès aux marchés des produits agricoles, de renforcer non seulement l’engagement du secteur privé et public mais aussi les investissements dans les chaînes de valeurs agricoles et enfin, de réduire la vulnérabilité sociale et économique tant dans le contexte de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, de l’évolution de l’environnement tant économique que climatique. Les deux partenaires, RDC-FAO, se sont mutuellement félicités pour la collaboration ainsi que la détermination de marcher ensemble dans cette lutte pour l’éradication de la pauvreté en RDC.

Grâce Kabedi

Les plus lus