La corporation de journalistes Congolais est montée au créneau pour condamner le licenciement qu’elle qualifie ‘’d’abusif’’ du journaliste congolais Jacques Matand, qui évoluait à la British Broad Casting Corporation (BBC Afrique) pour la section Dakar au Sénégal.

Au cours d’un point de presse qu’il a animé jeudi 13 février 2020, le Président de l’UNPC, Joseph Kasonga Tshilunde, a condamné avec la dernière énergie, la décision de la rédactrice en chef de BBC, Mme Anne Look Thiam. En effet, devant les médias, le patron de l’UNPC a communiqué une série de mesures qui va être prise dans les prochains jours à l’encontre de la BBC Afrique, au cas où le confrère Jacques Matand ne retrouvait pas sa place au sein de la rédaction de ce média britannique.

Pour la petite histoire, d’après la version de la rédactrice en Chef Anne Look Thiam, le confrère a été licencié suite à une plainte déposée par les autorités rwandaises, à cause de la diffusion d’une interview réalisée Par Matand avec l’écrivain Charles Onana sur l’opération turquoise au Rwanda. Pourtant, l’interview a été diffusée le 20 novembre 2019 et rediffusée le 23 et le 24 novembre de la même année. Et, le licenciement est intervenu lundi dernier. Curieusement, ‘’Kigali ne s’est jamais plaint de cette diffusion’’, déclare le Président de l’UNPC. Ce dernier a fait savoir aux médias que la corporation de journalistes congolais attend mener des actions pour boycotter la radio BBC Afrique en RDC, décréter un embargo général sur toute l’étendue de la République pour que ledit média ne soit plus suivi, demander aux autorités congolaises de retirer le signal de la BBC en RDC et par la suite demander aux autorités de rejeter toutes demandes d’interviews des journalistes de la BBC. « Dans notre démarche, nous sommes soutenus par le Ministre des Droits Humains, Lite Asebeya qui a réagi vigoureusement et prépare une lettre ouverte à la BBC à Londres et à Dakar. Il est prêt à travailler avec nous pour que justice soit faite même si, il faut aller au niveau international de l’organisation internationale des droits humains », renseigne-t-il.

Des réactions autour de cette affaire
Plusieurs structures nationales comme internationales ont réagi sur le licenciement injuste et abusif du Journaliste Jacques Matand par sa rédactrice en chef de la BBC section Dakar. Reporters sans frontières, la commission des protections des journalistes et le syndicat des professionnels de l’information et de la communication su Sénégal (SYNPICS) à Dakar ont exprimé leur mécontentement au sujet de cette situation qui n’honore pas la presse en Afrique.

Ornella Muleka & MB

 

Les plus lus