Dans le cadre de la formation continue des Professionnels de l’Audit interne et métiers associés, l’Institut des Auditeurs Internes du Congo, IIA Congo Asbl, a organisé, le samedi 23 mars dernier, à Gombe, une conférence débat à l’endroit des personnes impliquées et constituant la chaîne de l’Audit Interne.

C’était précisément dans la salle de conférence du Centre Interdiocésain de Kinshasa. Honneur aux dames. Ayant coïncidé avec le mois dédié à la femme, la journée a été marquée par une touche féminine dénommée Grâce Pambi Tandu, Auditeur interne des systèmes d’informations au sein du Groupe d’Audit Interne, GIA, de la Standard Bank et Membres de IIA Congo. Démarrée à 9h30’, c’est sous le thème ‘’ Introduction aux Techniques d’Audit Assistées par Ordinateur’’ que la matinée a dû être animée par cette femme de fer. Ce, par le biais d’un exposé sous forme de projection.

D’entrée de jeu, faisant preuve d’une connaissance équilibrée et avérée de son sujet, Mme Grâce Pambi a introduit son thème par l’énumération de multiples innovations apportées par l’utilisation des Techniques d’Audit Assistées par Ordinateur. Prenant le taureau par ses cornes sans avoir froid aux yeux, elle s’est donnée la peine d’expliquer à l’assistance présente et hétérogène, les avantages qu’accorde le système de contrôle par ordinateur allant du gain de temps à celui des efforts physiques. ‘’ Les Techniques d’Audit Assistées par Ordinateur permettent à l’Auditeur de réduire certains efforts physiques, sinon de s’en passer, de gagner en temps, de tout contrôler en temps réel et de manière régulière, de tester l’exhaustivité de la population sans pour autant recourir aux échantillons physiques et de s’exempter des risques causés par son utilisation,…’’ explique-t-elle.

A l’en croire, en effet, avec ce système informatisé, mieux, numérisé, le travail de l’Auditeur s’avère plus facile, plus serein, plus simple et plus rapide. Selon la détentrice du Master en Audit et Contrôle de Gestion, il appert clair que cet outil allège le travail des Auditeurs et personnes connexes et ainsi prend en compte plusieurs étapes à la fois. En tout état de cause, précise-t-elle, il s’agit d’un vrai trésor pour les Administrateurs d’Audits. Malgré tout ce qu’elle présente comme bienfondé, a-t-telle avancé, son utilisation parfaite et adéquate demande, en outre, un diagnostic clair de l’organisation, soit une étude rigoureuse de ce que la structure utilise comme méthode première d’Audit, en vue de ne pas aboutir à un conflit de méthodologie. ‘’ L’utilisation des Techniques d’Audit Assistées par Ordinateur exige une main d’œuvre de qualité, c’est-à-dire un personnel bien formé, une maîtrise de la méthodologie, l’acquisition d’un système adéquat pour le traitement des transactions’’, telles sont quelques exigences de cette technique, a-t-elle clarifié.
Cible
Force est de noter que la matinée du 23 a essentiellement concerné les Chefs d’entreprises, les Opérateurs économiques, les Fonctionnaires, les Cadres financiers et Comptables, le Directeurs d’Audit, les Auditeurs internes, les Réviseurs-Comptables, les Experts Comptables, le Risk Manager, le Compliance officer, les Commissaires aux comptes, les Contrôleurs de gestion, les Consultants, les Banquiers, les Inspecteurs de Finances, le Contrôleur Permanent, l’Inspecteur de Douane, les Inspecteurs des Impôts, les Dirigeants et Cadres de la Cour des comptes, les Cadres des Ministères, les Responsables des ONG, les Informaticiens,… Il faut dire que la conférence a connu la participation de plusieurs entreprises, organisations et structures qui, pour la plupart sont des partenaires. Ce sont notamment la DGI, la SNEL, la REGIDESO, la BCDC, la Banque of Africa, FINCA, la DGDA, le Secrétariat du Ministère de Finances, Congo Airways, RENATELSAT, CAMI, l’ACGT, SECOFIC, CAGEC MEG, OVD, EGAC, Standard Bank, COBIC, BCECO, les organisations et les particuliers.

L’Audit comme œil de la gestion
Par ailleurs, intervenant tout au long de la conférence, le Président de IIA Congo, jadis Inspecteur Général Honoraire de la BCDC, Monsieur Dieudonné Ngoyi, a, en premier lieu, prêché pour le bienfondé de cette technique, avant de s’appesantir, ensuite, sur le rôle d’un Auditeur dans une quelconque structure. De ce fait, il indique que l’Auditeur interne est pour une entreprise ce que le médecin est pour un malade ; il ne s’arrête pas simplement à prescrire une thérapie, mais il s’assure du suivi de la cure. ‘’ L’Audit interne est le pilier de la Gouvernance dans l’organisation. Après avoir élaboré les recommandations, l’Auditeur s’assure du suivi et de la réalisation de chacune d’elles’’, a-t-il déclaré. Il souligne, dans la même perspective, que l’Auditeur Interne a pour but de faire comprendre au Manager les conséquences qui s’en suivraient si et seulement si les recommandations, faites, ne sont pas appliquées.

Rappel
Pour la petite histoire, a annoncé le Modérateur du Jour, M. Norbert Kitenge Kapenga, membre du Comité-directeur de l’IIA Congo, la conférence du jour était inscrite en troisième position sur la liste de la légende ainsi que des annales de l’IIA Congo. ‘’Il y a eu une première et une deuxième. Maintenant, nous en sommes à la troisième. La 1ère a eu lieu au siège de l’Interdiocésain ; la 2ème à l’Hôtel Béatrice et la 3ème, celle de ce jour, a eu lieu au siège’’, a-t-il rappelé.
Toutefois, il sied de souligner que la particularité avec cette conférence est que pour la toute première fois, une femme a animé la Conférence au sein de l’Organisation ; ce qui constitue, explique le Modérateur, une évolution en termes d’idéologie, de mentalité de vision et d’appréhension.

A l’horizon
Tout compte fait, a informé le Président de IIA Congo, M. Dieudonné Ngoyi, l’Institut n’est pas à sa dernière activité. D’ailleurs, dit-il, d’autres activités d’envergure internationale sont en préparation. En Mai 2019, soit du 27 au 29, AFIIA organisera des formations continues et conférences à Gaborone, au Botswana. En juillet de la même année, IIA Global tiendra, cette fois-là aux USA, en Californie, du 7 au 10, une conférence internationale dont l’inscription demeure ouverte. Car, dit-on, les Organisations se créent pour se maintenir et survivre.
Bref parcours de l’hôte du jour
En plus d’être membre de IIA Congo, Grâce Pambi Tandu est actuellement Auditeur Interne des systèmes d’informations au sein du Groupe d’audit interne’ GIA) de Standard Bank, elle-même membre de l’Information Security Audit and control Association, ISACA en sigle ; Détentrice de la désignation Certified Information System Auditor (CISA) ainsi que d’un Master en Audit et Contrôle de Gestion de l’ENCG Tanger, autrefois Auditeur Financier au sein du cabinet KPMG. En réalité, elle est une vraie battante.

La Pros.

 

Les plus lus