La famille politique chère à Joseph Kabila n’a pas été complaisante à l’élection des Gouverneurs et vice-gouverneurs, tenue le mercredi 10 avril 2019.

Le Front Commun pour le Congo, FCC, a dû rafler les deux sièges à Kinshasa comme la plupart d’hôtels de ville à travers les autres provinces du territoire national. Le décor planté lors des législatives nationales et provinciales est le même que les Sociétaires de ce clan politique ont consolidé jusqu’ici, qu’il s’agisse de différents bureaux des Assemblées provinciales comme des gouvernorats de province. Désormais, dans la capitale congolaise, il faudra conjuguer au passé l’ère André Kimbuta Yango qui aura coiffé la province de Kinshasa durant 13 ans. Mutation oblige. Cette fois-ci, c’est Gentiny Ngobila Mbaka qui prend le levier de commandement de l’Hôtel de ville de Kinshasa, après sa victoire écrasante de 29 voix sur 48 votants.

Victoire aux meilleurs
La compétition aura certes été rude ; mais, le plus important est le résultat. Gentiny Ngobila Mbaka, Gouverneur de la province du Mai-Ndombe, Homme politique et d’affaires, ce natif de Kinshasa est l’élu gagnant de l’élection de Gouverneur dans la ville-province de Kinshasa, tenue le mercredi 10 avril 2019. Candidat de la rupture d’avec l’insalubrité dont il promettait d’ores et déjà, peu avant la campagne électorale, l’éradication totale, ce choix du FCC à la tête de Kinshasa devra dès lors démontrer sa maestria quant à la gestion de la chose publique. Rassurant de par son profil probant, sa grande vision et surtout sa noble expérience, soutient-on dans les milieux qui lui sont proches, l’ancien gouverneur de Mai-Ndombe se dit prêt à servir valablement les Kinoises et Kinois.

Parcours persuasif
Homme politique et d’affaires, Gentiny Ngobila Mbaka est né à Kinshasa, jadis Léopoldville, le 20 septembre 1963. Il détient une licence en administration et gestion des personnels de l’Institut CNAM de Paris, en France. Vainqueur de l’élection du gouvernorat de la Ville-province de Kinshasa, ce Cadre FCC a un parcours élogieux. En 1997, il fut Président de la Commission défense et sécurité sur les priorités du Gouvernement, sous Laurent-Désiré Kabila. Nommé Conseillé chargé de la sécurité et des refugiés auprès du Ministre congolais de l’Intérieur en 1998, il devint Conseillé en charge des missions auprès du Vice-ministre des Finances et Budget en 1999. De 2000 à 2003, le nouveau Gouverneur de Kinshasa fut copté Député national de l’ACL (Parlement de transition) à Lubumbashi. Cependant, de 2003 à 2006, il a été à nouveau copté Député à l’Assemblée nationale, lors du Parlement de transition (régime 1+4).

Gentiny Ngobila sera élu Député national, en 2006, pour le compte de son parti, le PPRD, dans la province actuelle de Mai-Ndombe. Il est nommé Vice-Ministre de l’Agriculture, Pèche et Elevage, en 2007, dans le gouvernement Gizenga. Et, en 2008, il devient le PCA de l’Office des routes. Toujours au service du peuple congolais, en 2011, il est réélu Député national du PPRD, à Yumbi. Nommé Commissaire spécial de l’Exécutif provincial du Mai-Ndombe, en 2015, par le Président Joseph Kabila, il sera élu Gouverneur de la même province en 2016. En tant que premier Gouverneur de la province de Mai-Ndombe, Gentiny Ngobila est l’unique Gouverneur issu des élections de 2016 et qui, blanc comme neige, est arrivé fin mandat sans motion, ni interpellation. Le voici aujourd’hui élu Gouverneur de la ville province de Kinshasa.

Jacques Kitengie

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout